L’ANAQ-Sup participe à un Panel au CESE

Octobre 2017

Sur saisine du Président de la République, le Conseil économique, social et environnemental a invité certains ministères et directions pour traiter d’une question d’actualité : « les enjeux et les opportunités d’une gestion durable des ressources naturelles, telles que le gaz et le pétrole », le Lundi 09 octobre 2017.

Etaient présents : le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) représenté par le Pr. Ramatoulaye Mbengue, CT1 du Ministre et accompagnée des Directeurs de la DGES et la DGR et de l’ANAQ-Sup.

Il y avait également la Direction de l’environnement, la Direction de la Pêche et des Affaires maritimes, l’Agences Nationale des Affaires Maritimes (ANAM), le Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan.

Chaque structure a fait une présentation selon son domaine d’activités.

Le MESRI a rappelé le travail déjà fait pour anticiper sur cette problématique. Il s’agit de l’organisation d’un séminaire les 01 et 02 Juin 2017, sur les filières à déterminer pour la formation concernant les métiers du gaz et du pétrole.

Le séminaire était axé sur les offres de formations au Sénégal et il a été constaté qu’il y a déjà une pluralité de programmes de formation liés aux métiers du pétrole aussi bien dans le privé que dans le public.

L’objectif de cet atelier était de chercher les moyens d’assurer la professionnalisation et l’adéquation formation-emploi, pour aider à doter le Sénégal de ressources humaines capables de prendre en charge les besoins liés à l’exploitation du gaz et du pétrole, en identifiant d’abord les différentes filières concernées et ensuite les spécialisations requises en partant des diplômés dont le pays dispose déjà.

Ainsi, une réflexion approfondie a été menée avec toutes les parties prenantes telles que les entreprises, les établissements d’enseignement supérieur et les Ministères pertinents.

Le rapport issu de cet atelier de deux jours sera transmis au CESE dès sa validation par le Ministre.

Dans ce contexte de développement d’un écosystème du pétrole et du gaz, l’ANAQ-Sup, conformément à ses missions, veillera sur la qualité des ressources humaines, point sur lequel les compagnies pétrolières ont beaucoup insisté.

Au terme de ce Panel, très enrichissant, un rapport avec des recommandations sera élaboré par le CESE qui le remettra au chef de l’Etat pour une meilleure préparation et une bonne gouvernance du secteur du pétrole et du gaz.