L’ANAQ-Sup à ENSUP Afrique et BEM

Janvier 2018

 A l’ENSUP, l’équipe de l’ANAQ-Sup a été reçue par les responsables de l’école : Mme Sarr et M Mbengue, le Mercredi 24 janvier 2018.

Les étudiants essentiellement constitués de L1 et de L2 ont suivi le film institutionnel. Les discussions ont tourné autour des points suivants :

  • L’accréditation des diplômes par l’ANAQ-Sup et les concours nationaux d’entrée dans la fonction publique ;
  • Les conséquences pour un établissement n’ayant pas l’agrément définitif ;
  • Le non classement des EES par l’ANAQ-Sup ;
  • Le rapport de l’ANAQ-Sup avec le CAMES ;
  • Le caractère international ou pas des accréditations de l’ANQ-Sup ;
  • La sanction d’un EES qui n’a pas respecté la règlementation ;
  • La rétroactivité de l’habilitation et de l’accréditation ;
  • La présence de bureaux régionaux de l’ANAQ-Sup ;
  • L’existence d’une structure similaire dans les autres pays de la zone francophone.

Comme à l’accoutumée, l’ANAQ-Sup a identifié des contacts relais, ici au nombre de trois (03).

A Bordeaux Management School (BEM), le Mercredi 31 janvier, la réunion introductive a été organisée par les responsables en l’occurrence M. Malick Faye, M. Omar Thiam et M. Laurent Santos.

Ils se sont félicités du niveau des experts évaluateurs de l’ANAQ-Sup, approuvent et encouragent l’engagement et la rigueur dans le travail au niveau de l’Autorité. Les étudiants venus nombreux ont manifesté leur intérêt sur :

  • la validité de leur diplôme par rapport à l’accréditation de l’ANAQ-Sup ou pas ;
  • la validité à l’international de l’habilitation et de l’accréditation ;
  • le taux de réussite dans les procédures d’évaluation ;
  • l’employabilité des diplômés des programmes accrédités.