Atelier itinérant sur la professionnalisation, à Dakar

Août 2018

L’étape de Dakar est marquée par l’organisation de deux rencontres successives, les 06 et 07 août 2018, dans un hôtel de la place et a réuni différents EES et plusieurs organisations du monde professionnel.

Dans le souci de diversifier les apports en termes de bonnes pratiques et d’innovation dans la mise en œuvre de la professionnalisation, il était important de tenir ces deux rencontres pour enrôler le maximum d’acteurs de la région de Dakar.

Les cérémonies d’ouverture officielle des deux rencontres sont présidées par le représentant du Directeur Général de l’Enseignement Supérieur, Pr. Olivier Sagna accompagné du Secrétaire Exécutif de l’ANAQ-Sup, M. Abdou Lahate Cissé.

Le 1er jour a été marqué par les présentations des établissements d’enseignement supérieur public et privé suivants : l’UCAD, l’UAM, EUROMED, THELMA, SUN HI TECH et ISDL.

Quant au 2ème jour, d’autres profils d’établissements d’enseignement supérieur et d’organisations ont été conviés, il s’agit notamment de l’Université Virtuelle du Sénégal (UVS), du Réseau des Instituts Supérieurs d’enseignement Professionnel (RISEP), représenté le Directeur de l’Université de Diamniadio, l’IAM, IADL, IFMEN. A coté des structures de formation, le monde socioprofessionnel était représenté au cours de ces jours par le Patronat : MEDS, la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar et la Chambre des Métiers.

Les discussions de Dakar ont tourné autour des points suivants :

  • la politique nationale de professionnalisation des filières ;
  • la prise en compte de la professionnalisation dans l’évaluation et dans l’assurance qualité des établissements et de leurs programmes de formation ;
  • les contributions et les attentes du monde socio professionnel qui demandent une plus grande implications dans les formations depuis l’analyse des besoins ;
  • le partenariat entre les établissements publics et privés.

Des recommandations fortes ont été formulées par les participants :

  • la création d’un cadre national de concertation sur la professionnalisation (pilotage, équipements, infrastructures, financement) ;
  • la mutualisation des plateaux techniques et des équipements lourds de laboratoires ;
  • la mise en place d’un MOOC national sur la professionnalisation hébergé par l’UVS ;
  • des concertations fréquentes et régulières sur la problématique de la professionnalisation avec l’implication de toutes les parties prenantes.