Atelier sur les projets de décret portant sur les laboratoires mixtes de recherche et sur les écoles doctorales

Atelier sur les projets de décret portant sur les laboratoires mixtes de recherche et sur les écoles doctorales

Les 16 et 17 décembre 2019, les enseignants-chercheurs et chercheurs des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, les directeurs du MESRI, les agents de l’ANAQ-Sup et d’autres acteurs concernés par la Recherche et l’Innovation dans l’Enseignement Supérieur se sont retrouvés à Saly, Mbour, pour partager, améliorer et stabiliser les textes de loi régissant la Recherche au Sénégal :

  • Le projet de décret portant création et fixant les règles d’organisation et de fonctionnement du laboratoire mixte de Recherche (LMR)
  • Le projet de décret relatif au diplôme de Doctorat.

Les travaux ont été présidés par le Directeur Général de la Recherche et de l’Innovation, Pr. Amadou Thierno Gaye et le Secrétaire exécutif de l’ANAQ-Sup, le Pr. Lamine Gueye en présence du Conseiller Technique du MESRI, Pr. Moustapha Sall, venu représenter M. le Ministre.

Le Pr. Gaye a précisé dans son discours introductif « qu’il s’agit de discuter sur des textes qui vont désormais régir de manière formelle la recherche au Sénégal conformément aux orientations des concertations nationales sur l’avenir de l’enseignement supérieur ».

Le SE de l’ANAQ-Sup a annoncé la mise en place imminente d’une division Recherche au sein de l’ANAQ-Sup afin d’exécuter la nouvelle mission de l’autorité qui concerne l’évaluation de la Recherche et de l’Innovation et a insisté sur l’importance à cet effet d’un cadrage réglementaire de la Recherche.

La première journée a été consacrée à la révision du premier texte, article par article. Elle a été ponctuée par un point de presse servant à relayer ce moment important de l’enseignement supérieur. La deuxième journée a été marquée par la revue du deuxième projet de décret.
Un comité de rédaction, composée de juristes, d’enseignants-chercheurs et d’agents de l’ANAQ-Sup a été mise en place pour le recueil des différents amendements et inputs et de leur insertion dans les deux documents avant la poursuite du processus de validation.