Aller au contenu principal
L'ANAQ-SUP EN MISSION À ZIGUINCHOR
     
09H
ANAQSUP

L'ANAQ-SUP EN MISSION À ZIGUINCHOR

Une délégation de l’ANAQ-Sup composée du Secrétaire exécutif de l’ANAQ-Sup, Pr. Lamine Gueye, du Chef de la Division des institutions publiques, M. Massamba Sall Seck et de la Chargée de communication, Mme Marième Sambe, s’est rendue du 06 au 10 avril 2021 à Ziguinchor pour une mission d’appui de la CIAQ de l’UASZ. Ce fut également l’occasion pour l’ANAQ-Sup de reprendre ses tournées d’information dans les établissements d’enseignement supérieur, en vue d’informer et de sensibiliser les acteurs de l’éducation et de l’enseignement supérieur sur les nouveaux enjeux du sous -secteur. Les ateliers d’appui technique ont permis à l’ANAQ-Sup de renforcer les compétences des membres des CIAQ de l’UASZ, l’ISM et de l’UCAO en Assurance Qualité interne (AQI) et de mieux outiller les membres des comités de pilotage des autoévaluations de programmes de la vague de programmes candidats à l’accréditation.

Dans l’optique d’informer et de partager sur les missions de l’ANAQ-Sup et la nouvelle règlementation de l’Enseignement supérieur en matière d’assurance qualité, en plus des activités techniques, la délégation de l’ANAQ-Sup a effectué des visites de courtoisie auprès des autorités administratives et politiques de Ziguinchor. Elle a également effectué des rencontres avec les PER, PATS, étudiants et acteurs de la société civile (association des parents d’élèves, Forum Civil, COSYDEP).

Partout où la délégation est passée, après discussions avec les personnes concernées, la perception des missions de l’ANAQ-Sup et de l’AQ de manière générale s’est améliorée, d’où l’importance de démultiplier ce type d’activités. Toutes les autorités rencontrées se sont engagées à appuyer et accompagner l’ANAQ-Sup dans ses missions et de collaborer au mieux pour une meilleure vulgarisation des résultats issus des évaluations faites par l’ANAQ-Sup.

L’ANAQ-Sup compte poursuivre ce genre de tournées dans les autres régions universitaires du pays. La prochaine étape avec l’UASZ est d’organiser un Comité Régional de Développement (CRD) qui regroupera toutes les parties prenantes de l’éducation.